Lettre mensuelle de mai : agriculture naturelle

fleurs de mizuna, chou japonais, agriculture naturelle

Chères lectrices et chers lecteurs,

 

En avril et en mai, beaucoup de nouvelles parcelles ont été ensemencées. Voici donc un petit topo sur ce potager dédié à l'agriculture naturelle.

 

 Bonne lecture !

Agriculture Naturelle et céréales

grand épeautre, semis direct, épis, agriculture naturelle, fukuoka
Grand épeautre au 1er juin 2017 - Agriculture Naturelle

En cliquant sur la photo ci-contre, vous pourrez constater que les épis du grand épeautre sont beaux et bien formés.

 

Cette parcelle a été semée en semis direct l'année dernière au début de l'automne sans labour.

 

Pour ce faire, j'ai fauché la parcelle puis utilisé la binette afin d'avoir accès à la terre en dégageant grossièrement les herbes folles qui y poussaient. Une fois la parcelle dégagée, j'ai semé l'épeautre à la volée puis j'ai enfoui légèrement les grains à l'aide de la binette en travaillant le sol sur 2 à 3 cm maximum.

 

La terre de cette nouvelle parcelle était très compacte mais je ne l'ai pas labourée car je suis scrupuleusement les directives de Masanobu Fukuoka.

épis, grand épeautre, agriculture naturelle, masanobu fukuoka
épis de grand épeautre - Agriculture Naturelle - 1er juin 2017

L'ensemble des herbes fauchées ont été déposées de manière anarchique sur l'ensemble de la parcelle semée et depuis je n'ai pas touché à cette parcelle. Pas de désherbant ni de désherbage manuel : l'épeautre pousse avec l'ensemble des herbes folles, adventices, si vous préférez.

 

C'est la première fois de ma vie que je sème des céréales et je suis très satisfait du résultat à l'heure actuelle. Satisfait et impatient aussi de savoir à quel moment l'épeautre et aussi le blé de Bordeaux seront fin prêts à être moissonnés.

épis de blé, blé de bordeaux, agriculture naturelle, fukuoka
Blé de Bordeaux - 1er juin 2017 - Agriculture Naturelle

Voici une petite parcelle où pousse du blé de Bordeaux semé à la volée dans les mêmes conditions que l'épeautre.

 

Cette parcelle a été créée au printemps 2016 et j'y avais utilisé la technique du Milpa (système des trois soeurs) pour y faire pousser du maïs, des haricots et des potiron.

 

La terre y était en si mauvais état que le maïs qui aurait dû faire 2 à 3 mètres de haut n'a pas dépassé les 20 cm ! Voyant cela, j'ai semé un mélange de graines de légumes et de fleurs et incorporé quelques pieds de tomates cerises au milieu de cette Milpa.

 

En octobre, j'ai fauché l'ensemble des végétaux et semé le blé de Bordeaux afin que son système racinaire commence à aérer ce sol qui ne respirait plus.

 

Ce blé pourrait être plus haut car ici les tiges varient entre 80 et 120 cm mais cette parcelle est en bonne voie et le sol commence à revivre. J'y sèmerai certainement du radis daïkon 10 jours avant la moisson afin que les puissantes racines de ce radis japonais donnent un coup de jeunesse à cette terre qui était mal en point.

Agriculture Naturelle : rizière pluviale

bourdon, pollinisateurs, fleurs, agriculture naturelle, fukuoka
Rizière pluviale, riz Duborskian - Agriculture Naturelle

Pauvre rizière ! Depuis juillet 2016, la sécheresse s'est abattue sur la région (Gironde). Les nappes phréatiques sont au plus bas, il n'a presque pas plu cet hiver et pour vous donner un aperçu du manque d'eau ici, sachez qu'en avril nous n'avons reçu que 19 mm de pluie !

 

Nous avons donc un manque de précipitations de plusieurs mois.

 

J'ai semé le riz Duborskian à l'aide de seed balls, des boulettes d'argile dans lesquelles sont enfermés les grains. Certes, il a plu un peu en au mois de mai, mais j'ai bien peur que beaucoup de grains attendent encore dans les boulettes.

 

Je n'interviens pas sur cette parcelle, je laisse tout pousser et j'y sèmerai des céréales en automne.

Les nouvelles parcelles de légumes

Voici une parcelle où j'ai planté des pommes de terre puis semé un mélange de légumes et de fleurs.

 

Les levées sont lentes à cause du manque de pluie mais cette parcelle commence à s'en sortir.

Sur cette photo, il s'agit de la même parcelle où il est plus facile de voir ce qui y pousse : pommes de terre, tournesols, moutarde etc.

 

Vu la végétation, vous ne pouvez pas voir l'ensemble des légumes qui s'y trouve car les laitues, par exemple, profite de l'ombre des plantes plus hautes. Idem pour les carottes, les radis etc.

 

A la fin du mois de juin, je prendrai des photos de cette parcelle. J'imagine qu'elle sera très différentes et très fleurie... enfin, j'espère !

 

 

Je ne vais pas vous montrer toutes les nouvelles parcelles car la plupart d'entre elles ressemblent à celle que vous voyez ci-contre.

 

Pour vous donner un aperçu du manque de précipitations, sachez que j'ai semé les tomates dans des seed balls au début avril et que certaines commencent simplement à lever !

 

Concernant les tomates, j'ai suivi mon intuition pensant que la sécheresse continuerait certainement. J'ai donc implanté des pieds qui ont poussé en pépinière.

 

Par contre, lors de la plantation, je n'ai versé qu'un litre d'eau par pied et je ne les arroserai plus.

Les tomates sont donc une exception dans mon potager car tous les autres légumes ont été semé et ne seront jamais arrosés.

 

Les tomates ne seront pas tuteurées, ni pincées pour enlever les gourmands. Elles vivront une vraie vie de tomates.

 

Sur cette photo, je pense qu'il s'agit d'un potiron rouge vif d'Etampes. C'est la troisième génération de potiron qui n'a jamais reçu d'arrosage et malgré l'absence de pluie, il a levé et se porte plutôt bien.

 

Les pastèques, melons, courges ont eux aussi été semés directement. J'attends la fin du mois de juin pour savoir s'ils pousseront !

LE Xiao Long

樂小龍

Le sceau chinois de l'artiste peintre LE Xiao Long sur lequel est écrit 樂小龍 qui en Chinois veut dire joyeux petit dragon.

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Christian TRON (jeudi, 01 juin 2017 19:07)

    Patrick !!
    Plutôt que de te consterner devant une agriculture qui manque d'eau et qui ne pousse pas, par la sécheresse de ton coin de France la Gironde, pourquoi ne pas arroser de temps en temps ??
    Quelques litres d'eau sont pourtant une agriculture naturelle......
    On a beau laissez faire la nature, mais de temps en temps un petit coup de pouce ne fait pas de mal....
    Bon courage !!
    Ici à Taiwan il fait 33°

  • #2

    LE Xiao Long (jeudi, 01 juin 2017 19:41)

    Arroser ? Ha ha ha ! Non, ça ne sert à rien puisque tout lève malgré la sécheresse grâce au fait justement que j'utilise les techniques de l'agriculture naturelle :)

    Le manque de précipitation ne fait que ralentir le départ des levées, c'est tout :)

    Avec la météo que nous avons eu en avril et en mai, il n'est pas étonnant que la Nature ne fait que se réveiller maintenant. Il n'y a pas eu que le manque de pluie, nous avons eu aussi des différentiels de température de plus de 30 degrés jours-nuits !!! Eté le jour et hiver la nuit avec de fortes gelées ! Nous n'avons pas encore eu de printemps.

    Mais j'ai confiance en la Nature justement et c'est pour cela que je n'arroserai jamais. Je te donne rendez-vous fin juin, dans un mois. Tu verras, tu seras étonné même si la sécheresse continue :)