Agriculture Naturelle : topo de fin d'hiver

agriculture naturelle, sauvage, masanobu fukuoka, potager

Voici un petit topo sur le potager que j'entretiens selon les principes de Masanobu Fukuoka concernant l'agriculture naturelle, aussi appelée agriculture sauvage.

 

Y-a-t'il encore des légumes à la sortie de l'hiver ?

 

 Bonne lecture !

Agriculture Naturelle VS potagers traditionnels désertiques

agriculture naturelle, masanobu fukuoka, sauvage, chou cavalier rouge, palmier, mizuna
Une toute petite parcelle du potager - agriculture naturelle

Hier, je discutais avec mon voisin qui entretient son potager de manière traditionnelle. J'adore le taquiner quand je le vois s'affairer dans son potager !

 

C'est vrai, il est très bien entretenu mais un peu trop à mon avis. Pas une seule "mauvaise herbe", il est parfait.

 

Ne sachant pas ce qu'est une mauvaise herbe, je ne connais que les herbes folles qui sont toutes utiles, je lui dis souvent qu'il perd son temps à vouloir les arracher systématiquement.

 

Naturellement, si mon ami lit ce qui suit, j'imagine qu'il ne va pas me rater la prochaine fois qu'il me verra !

 

Sur son désert de terre parfaitement entretenu, il y a actuellement une rangée de fèves. Il n'est pas très content car cette année, avec le gel et les vents fort, ses fèves ne se sont pas bien développées.

 

A mon avis, si mon voisin et ami avait laissé les herbes folles entourer ses fèves, elles auraient été protégées par le microclimat qu'elles offrent à la végétation. Mais dans un désert, vents et gelées sont redoutables.

 

Les inconvénients liés au potager traditionnel désertique sont nombreux. Un désert du monde végétal implique un désert du monde animal. Qu'arrivera-t-il à ses fèves lorsque les pucerons viendront s'en occuper ?

 

Les herbes folles ne sont pas les ennemies des potagers ! Elles permettent d'abriter un tas de petits animaux, essentiellement des insectes, qui eux aussi ont un rôle à jouer.

 

Dans mon potager en agriculture naturelle, j'ai déjà des pucerons et j'en suis ravi. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'ils ne sont présents que sur une seule espèce d'herbe folle qui pousse spontanément sur le terrain. Je mettrai le nom de cette herbe dès que retrouverai son nom car, franchement, c'est une alliée de taille.

 

Il y a tant d'abri créés par la végétation qu'en cas d'invasion de pucerons, même sur mes légumes, des légions de coccinelles viendront s'alimenter.

 

L'année dernière, ce fut le cas. Après s'être intéresse à la fameuse herbe, les pucerons se sont fixés sur une autre herbe folle, des fèves sauvages qui poussent aussi spontanément sur le terrain. Il y en avait tellement que les tiges devenues noires avaient triplé de volume !

 

Au bout de trois jours seulement, la réponse de la Nature fut radicale. Je n'avais jamais vu de ma vie autant de larves de coccinelles ! Deux jours plus tard, je n'avais plus de pucerons.

 

Concernant les larves de coccinelles, je vous invite à rechercher à quoi elles ressemblent sur Internet car, malheureusement, bon nombre de personnes les éliminent dans leur potager croyant avoir affaire à un insecte nuisible.

 

La coccinelle mue plusieurs fois avant d'avoir le physique qui la caractérise.

 

Si comme moi, vous partez du principe que les insectes nuisibles n'existent pas, laissez faire la Nature.

Agriculture Naturelle : un potager fleuri

potager, agriculture naturelle, masanobu fukuoka, mars, choux, légumes
Mon potager le 10 mars 2017 - agriculture naturelle

Actuellement, dans mon potager, les fleurs commencent à s'épanouir.

 

N'imaginez pas qu'il s'agit de fleurs à mettre en vase. Non ! Ce sont les légumes qui commencent à fleurir, ainsi que quelques arbres fruitiers comme les pêchers, les abricotiers et les amandiers.

 

La présence de fleurs à cette époque de l'année est très importante. Qui dit fleurs dit pollinisateurs. J'ai déjà noté la présence de bourdons, d'abeilles domestiques et sauvages en petite quantité. C'est normal en fin d'hiver qu'ils soient en petit nombre mais ils sont déjà là.

Agriculture Naturelle : chou palmier et fleurs

agriculture naturelle, sauvage, masanobu fukuoka, chou palmier en fleur
Chou palmier et fleurs

Voici à quoi ressemble un chou palmier qui s'apprête à fleurir.

 

A ce stade, je récolte et consomme encore les feuilles, le goût n'est pas altéré.

 

Si vous souhaitez vous lancer dans l'agriculture naturelle, il est important de laisser quelques légumes suivre leur cycle complet, de la floraison à la mort.

 

Pourquoi ? Une des raisons est évidente. Si vous ne laissez pas fleurir vos légumes, vous n'obtiendrez pas de graines. Mais si vous arrachez vos légumes après avoir récolté les graines, vous enlevez la plante et son système racinaire qui en mourant sur place auraient nourri votre terre.

 

N'oubliez pas non plus qu'une plante qui termine son cycle abrite et donne à manger à de nombreux animaux qui, à leur tour, engraisseront votre terrain.

 

Comme pour tous les légumes que je laisse fleurir, je ne récolterai qu'environ la moitié des graines. L'autre moitié, je la laisse sur la plante afin qu'elle sème à ma place. Pourquoi se fatiguer lorsque la Nature se charge du travail ?

Agriculture Naturelle : chou cavalier rouge et fleurs

agriculture naturelle, chou cavalier rouge, masanobu fukuoka, chou non pommé
Chou cavalier rouge - agriculture naturelle

Vous pouvez constater sur la photo ci-contre que les choux cavaliers rouges préparent eux aussi leurs hampes florales.

 

Comme pour le chou palmier, les feuilles du chou cavalier sont encore consommables et on peut encore les récolter.

 

Si vous ne connaissez pas ces deux espèces de choux, il s'agit de choux qui ne pomment pas. Ils font une tige unique et l'on récolte les feuilles en fonction de ses besoins.

 

Ce chou est rare dans les potagers. N'hésitez pas à en semer afin de sauvegarder l'espèce.

 

 

Agriculture Naturelle : radis daïkon et fleurs

agriculture naturelle, radis daïkon, masanobu fukuoka, radis japonais
Radis daïkon - agriculture naturelle

J'adore ce radis dont Masanobu Fukuoka parle tant dans ses livres.

 

Il s'agit vraiment d'un légume racine intéressant car non seulement il est bon et ne pique pas mais c'est un excellent laboureur naturel efficace.

 

Cet hiver, en Gironde, nous avons eu une vague de froid et les températures ont chuté entre -10° et -12°c.

 

Comme je ne laboure pas la terre, j'avais semé pas mal de radis daïkon aux endroits que je souhaitais aérer naturellement. Pendant l'hiver, j'ai récolté les plus gros radis et lorsque la vague de froid est arrivée, j'en ai perdu quelques-uns.

 

Peu importe, ils étaient là pour ça. Ils avaient labouré en douceur et ceux qui n'ont pas résisté au gel se décomposent actuellement et nourrissent la terre.

agriculture naturelle, fleur de radis daïkon, masanobu fukuoka, radis japonais
Fleurs de radis daîkon - agriculture naturelle

Voici à quoi ressemblent les fleurs de radis daïkon.

 

Dans quelques mois, lorsque les radis daïkon auront fait leurs siliques, je mettrai en ligne des photos dans un nouvel article.

 

Comme pour les choux, je laisserai une partie des graines sur les radis afin qu'ils se ressèment sur place.

 

En été, une partie du travail en agriculture naturelle est la récolte des graines.

Agriculture Naturelle : le Mizuna, un chou japonais et ses fleurs

agriculture naturelle, mizuna, chou japonais, masanobu fukuoka, sauvage
Mizuna, chou japonais en fleur - agriculture naturelle

Je sais que je vais faire plaisir à une amie qui travaille à l'INRA en postant cette photo d'un Mizuna en fleur.

 

J'étais impatient de savoir si les Mizuna auraient résisté à l'hiver et la vague de froid. J'adore ce choux !

 

Non seulement il est bon mais il est aussi très esthétique. Ma maman qui n'a pas le droit de manger du chou m'a demandé de lui donner quelques graines simplement parce qu'elle le trouve joli.

 

Ses feuilles dentelées et légères, son aspect en forme de touffe font de lui un chou très sympathiques.

 

On peut consommer les feuilles crues ou cuites. En salade, c'est un régal !

 

Il est facile de récolter les feuilles à l'aide d'un couteau. Ne l'arrachez surtout pas ! Coupez les feuilles à cinq centimètres de la base et elles repousseront. Sur un pied, vous pouvez faire plusieurs récoltes.

 

Petite astuce : lorsque je récolte du Mizuna, je ne prélève que la moitié des feuilles sur un pied. La reprise est plus rapide.

Agriculture Naturelle : chou fleur

agriculture naturelle, chou fleur, masanobu fukuoka, agriculture sauvage
Chou fleur - agriculture naturelle

Je fus surpris de m'apercevoir que j'avais des choux fleurs. Je ne me souvenais plus que j'en avais repiqué.

 

Comme tous les légumes, les fleurs et les arbres fruitiers ou non, ces choux fleurs n'ont jamais été arrosés sauf au repiquage.

 

Vu la forme, il doit s'agir d'un pied de chou fleur que j'ai dû pincer involontairement lors du repiquage ou qui a dû être grignoté peu de temps après par un amateur de choux à quatre ou six pattes. C'est un chou fleur à trois têtes !

Agriculture Naturelle : céréales, blé et grand épeautre

Grand épeautre

agriculture naturelle, grand épeautre, blé des gaulois, fukuoka
Grand épeautre - agriculture naturelle

J'ai semé du grand épeautre en fin d'automne. J'avais utilisé la technique de Masanobu Fukuoka en enfermant les semences dans des boulettes d'argile.

 

L'épeautre qui se trouve sur la photo fait plus de vingt centimètres de haut actuellement.

 

J'avais tenté d'en semer en ligne comme le préconisait le semencier dans des petits sillons pour pouvoir comparer sa méthode à celles de Fukuoka. Résultat, sur la toute petite parcelle en ligne, je dois avoir un seul pied d'épeautre.

 

Comme pour les radis daïkon et leurs siliques, je mettrai en ligne de petits articles pour que vous puissiez voir l'évolution de l'épeautre dans mon potager naturel.

Blé rouge de Bordeaux

agriculture naturelle, blé rouge de bordeaux, masanobu fukuoka, céréales
Blé rouge de Bordeaux - agriculture naturelle

Sur cette parcelle, vous pouvez voir l'évolution du blé rouge de Bordeaux que j'ai semé à la fin de l'automne - début hiver 2016.

 

Les deux premières zones vertes sont celles où se développe le blé rouge de Bordeaux.

 

En arrière plan, la grande parcelle verte où poussent des choux cavaliers rouges est un mélange de céréales ; blé rouge de Bordeaux, grand épeautre et seigle et plein d'autres légumes et fleurs qui devraient lever ce printemps.

 

Je cultive des céréales pour deux raisons essentielles. Le système radiculaire (système racinaire) des céréales est très impressionnant. Les racines vont labourer en douceur et rapporter des éléments nutritifs pour les autres plantes.

 

La seconde raison est pour avoir de la paille afin de pailler mes parcelles. Quant à la récolte et la consommation, je verrai bien.

Autres légumes - agriculture naturelle

agriculture naturelle, pomme de terre, patate, masanobu fukuoka
Pied de pommes de terre au 10 mars 2017 - agriculture naturelle.

Parmi les plantes potagères qui poussent actuellement, voici une photo prise aujourd'hui d'un pied de pomme de terre.

 

Je me souviens avoir mis en terre ces patates la veille de la vague de froid. Le lendemain, la terre était gelée !

 

Hier, j'ai continué à planter des pommes de terre afin d'échelonner les récoltes. J'ai même introduit des topinambours sur une petite parcelle.

 

En ce moment, les laitues semées cet hiver on la taille d'un poing. L'arrivée du printemps va leur faire du bien.

 

Je trouve encore quelques carottes et navets mais je les laisse en terre afin qu'ils fassent des graines cette année. Les choux chinois sont aussi en fleur.

 

La bourrache commence à pousser. Les feuilles de bourrage se marient bien avec le radis daïkon. Vous trouverez ici une recette très simple.

 

J'espère que ce petit topo sur le potager en fin d'hiver vous aura intéressé et vous donnera envie de vous initier à l'agriculture naturelle selon Masanobu Fukuoka.

LE Xiao Long

樂小龍

Le sceau chinois de l'artiste peintre LE Xiao Long sur lequel est écrit 樂小龍 qui en Chinois veut dire joyeux petit dragon.

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Chris TRON (vendredi, 10 mars 2017 16:19)

    Toujours aussi intéressant à lire les nouvelles de ton potager, j'y apprend beaucoup de choses.
    Bonne récolte quand le temps sera venu.
    Chris

  • #2

    LE Xiao Long (vendredi, 10 mars 2017 19:48)

    Merci Chris ! Au fait, je ne t'ai jamais demandé si tu avais un potager à Taiwan.