Que faire au potager début décembre ?

radis rouge, radis de 18 jours, agriculture naturelle, fukuoka, durable

Lorsque l'on ouvre un livre sur l'agriculture ou sur les potagers à l'approche de l'hiver, l'activité de la terre semble s'endormir à l'arrivée du froid.

 

Qu'en pense la Nature ? S'arrête-t-elle aussi ou prévoit-elle déjà le printemps ?

 

Bonne lecture !

Etre à l'écoute de la Nature : agriculture naturelle

agriculture naturelle, radis, masanobu fukuoka, cycle végétal
Il s'agit bien d'un radis de 18 jours. A ce stade, on peut le consommer cuisiné, soit pour la soupe ou coupé en petits dés avec d'autres légumes au wok. Je l'ai testé, il ne sonne pas creux, il vit sa vie, c'est tout. Photo prise le 29 11 2016.

Fermons les livres et ouvrons nos yeux.

 

Baladons-nous dans une forêt ou dans un potager où est pratiqué l'Agriculture Naturelle.

 

Les feuilles des arbres recouvrent d'un tapis protecteur le sol. Ce tapis servira, entre autre, de refuge à une multitude d'animaux.

 

Certains arbres, tels que le châtaignier, le chêne, l'albizia ont laissé ou laissent encore tomber leurs graines afin de préparer les générations futures. 

La Nature sème en hiver

agriculture naturelle, hiver, masanobu fukuoka, bourrache, chou palmier, labour, labourer
Au tout premier plan, deux bleuets et une bourrache dont le système radiculaire profond laboure le sol et l'ameublit sans heurt. Notez la présence d'un pied de piment juste avant le chou palmier. Pour l'instant la bourrache le protège du froid. 29-11-2016

Dans un potager où l'on pratique l'Agriculture Naturelle, la Nature sème aussi actuellement.

 

Les siliques des radis commencent à s'ouvrir, ceux des choux chinois ont déjà répandu leur semence, les tomates non récoltées s'apprêtent à pourrir au sol.

 

Comme la Nature ne laboure pas à l'aide d'un tracteur ou d'une fourche bêche, elle peut se permettre de semer, même à cette époque.

 

Les laboureurs naturels sont légions lorsque la terre est respectée. Certes, l'image qui vient en tête est le lombric, le fameux ver de terre dont la présence est appréciée par les agriculteurs ou les jardiniers.

 

Le lombric n'est pas le seul laboureur. Il fait partie d'une chaîne, où, il est vrai, il a son importance. Mais d'autres animaux, plus ou moins petits, sont aussi au service de la terre.

 

Le monde animal n'est pas le seul à labourer, le monde végétal lui aussi prend part à ce labour en douceur.

 

La bourrache, par exemple, avec son système radiculaire profond, participe au bon entretien du sol. Idem pour le radis daïkon cher à Fukuoka. N'oublions pas non plus le travail de la terre qu'effectuent les arbres lorsqu'ils sont semés. 

Le non labour en agriculture naturelle

agriculture naturelle, non labour, non agir, fukuoka, légumes, fleurs
Prenez le temps de cliquer sur la photo pour l'agrandir afin d'y trouver quels sont les légumes qui poussent sur cette petite parcelle. Photo prise le 29 11 2016.

En fait, lorsque Masanobu Fukuoka parlait de non labour, il parlait du non labour de la part des hommes. Naturellement, il avait conscience du processus naturel que la Nature avait mis au point pour travailler elle-même le sol.

 

La notion de Non-Agir n'est pas synonyme de non action. Il s'agit de donner la possibilité à la Nature de s'exprimer pleinement et croyez-moi, derrière cette notion, beaucoup de travail vous attend. Etre au service de la Nature n'est pas de tout repos, surtout au départ.

 

Une fois qu'une parcelle est établie, le travail diminue considérablement étant donné que pendant la pousse des légumes, je ne pratique pas d'hersage. Un rafraîchissement n'est nécessaire que si la densité végétale nuit au semis au moment où l'on l'effectue.

 

Par la présence d'un paillage systématique, ce seul désherbage lié au semis est vraiment très rapide puisque la terre et ses laboureurs naturels s'occupent de tout.

Imiter la nature : agriculture naturelle

agriculture naturelle, masanobu fukuoka, création, parcelle, hiver, semis, arbre pionier
Début d'une nouvelle parcelle. Le terrain en pente nécessite buttes et fossés. La couche herbeuse a été retirée pour pratiquer un semis direct qui sera paillé. L'herbe retirée forme une partie des buttes sur laquelle la terre des fossés est déposée.

Comme la Nature sème en ce moment, je l'imite en semant à mon tour.

 

Ce matin, j'ai commencé une nouvelle parcelle. Sur la photo ci-contre, vous pouvez apercevoir des arbres pionniers et quelques très jeunes chênes.

 

Je ne les ai pas arrachés car ils ne me gênent pas pour semer par la suite. Ils poursuivront leur croissance, en apportant de l'ombre. L'ombre et l'ensoleillement sont deux notions inséparables et importantes.

 

Lorsqu'ils deviendront gênants, dans quelques années, je saurai quoi faire du bois (chauffage et/ou apport nutritif pour la terre).

 

Sur cette parcelle, je m'apprête à semer un mélange de graines comportant des céréales, des radis, des laitues, mais aussi des graines de printemps. Certaines d'entre elles résisteront jusqu'au printemps et la Nature décidera du bon moment concernant la germination.

 

J'ajouterai aussi au mélange des graines de fin de printemps, comme les graines de tomates.

 

Naturellement, au printemps, sur l'ensemble des parcelles, je jetterai des boulettes d'argile contenant de nombreuses graines de fleurs, de légumes et d'arbres que l'on pourrait qualifier de printemps mais aussi des graines d'été et d'automne. Et ainsi de suite jusqu'à l'hiver prochain.

potager, agriculture naturelle, fleur, soucis, radis, choux chinois, fukuoka
Ouvrez vos yeux : quels légumes poussent au pied de ces soucis ? Photo prise le 29 11 2016.

Je ne passerai donc pas l'hiver au coin du feu mais bien dehors tant que la terre pourra supporter de nouvelles créations de parcelles.

 

J'espère bien avancer pendant cette période malgré la surface importante de ce potager naturel.

 

La notion d'Eden était importante aux yeux de Masanobu Fukuoka, celle de deuxième Genèse aussi.

 

Lorsque je vois l'émerveillement de mes enfants lorsqu'ils montent au potager, je pense que ça vaut la peine d'aider ce petit coin de Paradis à prospérer tout en le respectant.

 

Alors, fermez les livres et ouvrez vos yeux mais aussi vos coeurs. Semez l'avenir, c'est à la portée de tous.

 

La Nature sait, alors imitons-la ! C'est aussi simple que ça. Inspirez-vous de ce Professeur qui n'a pas d'égal, il est généreux.

 

LE Xiao Long

樂小龍

Le sceau chinois de l'artiste peintre LE Xiao Long sur lequel est écrit 樂小龍 qui en Chinois veut dire joyeux petit dragon.

Écrire commentaire

Commentaires : 0